La cave, une pièce à vivre désormais... | Intérieur | Brico - Déco

La cave aménagée devient un plus value côté immobilier

Intérieur
Typographie

Convertir une pièce enterrée en un espace à vivre est une solution tentante, pour peu que cette transformation soit parfaitement menée. Le premier problème à régler est celui de l'humidité.

Les basses zones peuvent être sujettes aux remontées des eaux et il convient d'abord de procéder à un assèchement. Celui-ci passe par une protection intérieure étanche, si possible combinée à une barrière hydrofuge extérieure, voire à la pose de drains. En raison du soin à apporter à cette tâche, mais aussi du coût des matières premières, ce travail préparatoire revient cher. Ventiler est une autre exigence. La ventilation mécanique contrôlée (VMC), de préférence double flux, s'avère incontournable pour introduire l'air frais dans cette pièce close. À noter que l'installation des gaines réclame la plupart du temps la pose de faux plafonds, ce qui tend à réduire la hauteur de la voûte, souvent peu élevée à l'origine. L'isolation est le dernier point crucial. Outre la nécessité de construire une dalle si le sol est brut, l'application d'un revêtement sur cette dernière (plaques isolantes rigides) est impérative, bien que ces couches diminuent d'autant l'espace habitable. Les murs peuvent eux être protégés par un doublage fait de plaques de plâtre fixées sur châssis, parement emprisonnant l'isolant. L'aménagement d'un puits de lumière constituera un plus appréciable. Son recours amène néanmoins à une autre contingence d'importance, la création d'un circuit électrique dédié. Il en va de même pour le chauffage. Aussi efficaces qu'abordables, les convecteurs possèdent l'infime avantage d'assécher l'air, ce qui est plus qu’appréciable en ce lieu. L'ameublement, mais aussi la décoration ou l'habillage des murs, doivent enfin être pensés en fonction de la conformation et de la superficie de la pièce. Mais pas question d'entreprendre pareils travaux sans autorisations. La cave changeant de destination en devenant espace habitable, un permis de construire est nécessaire. Il peut être refusé en fonction de multiples critères, par exemple dans le cas d'une implantation en zone considérée comme inondable. Par ailleurs, les nouvelles superficies du logement doivent être déclarées au cadastre, ce qui jouera sur les impôts locaux et fonciers. Et si une occupation à titre privé est logique, la location est quant à elle interdite en vertu du Code de la santé. Mais pensez quand même à la plus value de cette pièce devenue habitable....

Source le messager.fr

Pour faire un commentaire sans passer par Facebook, il faut vous inscrire

Vidéos récentes .

Media type
5:06
Hallelujah  a cappella par Pentatonix

Hallelujah a cappella par Pentatonix

Featured
Détails
by Actucity 3 years ago
Media type
3:27
L.E.J - SUMMER 2015

L.E.J - SUMMER 2015

Détails
by Actucity 4 years ago

Plus de vidéos