Grenoble: Les pompiers en ont marre, caillassés et en sous effectif | Isère | Infos locales

Isère
Typographie

Pourquoi caillassés des soldats du feu quand ils viennent pour éteindre les feux, comme samedi d'abord sur une moto puis au collège Aubrac de la

Villeneuve à Grenoble, d'autant qu'ils sont en sous effectifs...Alors ces pompiers tirent la sonnette d'alarme...Les traces du dernier caillassage sont visibles sur le fourgon dédié aux interventions sensibles. Lorsqu'ils interviennent à la Villeneuve samedi dernier vers 2 heures du matin pour un feu de moto, ils sont pris pour cible. Is doivent donc se replier, et attendre la police. Entre temps, l'incendie se propage au collège Lucie Aubrac. Les pompiers sont impuissants. Malgré tout, Eric Silvestre Brac, représentant du personnel CGT au SDIS 38, garde sa motivation : "Ca n'arrive pas tous les soirs, on sait que c'est une minorité dans ces quartiers et que la majorité des gens nous apporte leur soutien" Et puis il y a le manque d'effectifs...Les pompiers de la caserne de Saint-Martin d'Hères interviennent dans les quartiers Sud de l'agglomération grenobloise : l'Arlequin, Teisseire, l'Abbaye. En dix ans, le nombre d'interventions a doublé, mais les effectifs sont quasi constants. Depuis le début de l'année, les soldats du feu ont vécu des moments difficiles. L'incendie de la résidence Condillac sur le campus. Ou encore celui de la tour Canada au Village Olympique. Pour maîtriser les flammes et évacuer les 60 victimes, il a fallu appeler les centres de secours de Moirans et de Tullins. "Aujourd'hui on fait un constat de carence... Notamment du résultat du schéma produit par l'administration en 2009, et des 123 sapeurs-pompiers qui manquaient sur le département" explique Stéphane Favier Représentant du personnel Syndicat des Autonomes SPP PATS 38. Le syndicat autonome des sapeurs-pompiers professionnels de l'Isère interpelle le préfet. Un rendez-vous est fixé au 4 juillet pour évoquer l'insécurité et le manque d'effectifs. Les Alpes maritimes par exemple, seraient dotées de 300 sapeurs-pompiers supplémentaires pour un territoire de même étendue. (source france 3.fr)