On paie toujours, mais on ne peut plus aussi facilement accéder aux soins | Adultes | Santé
lundi
21
août

Adultes
Typographie

Avant, le docteur se déplaçait chez vous si vous aviez 40 ° de fièvre, mais ça c'était avant....L’accès aux soins s’est en effet dégradé entre 2012 et 2017, constate

la dernière enquête Ifop pour le cabinet Jalma. Résultat : les patients qui paient toujours les cotisations, se découragent et renoncent souvent à consulter. Sans évoquer les attentes aux urgences des hôpitaux....Ainis les "patients" n’ont-ils jamais aussi bien porté leur nom… Huit jours pour un généraliste, deux mois pour un spécialiste. En ville, le délai moyen pour obtenir un rendez-vous avec un généraliste a doublé : il est désormais de huit jours, contre quatre en 2012, selon les données de la dernière enquête Ifop, pour le cabinet Jalma. De même, pour une visite chez un médecin spécialiste, il faut patienter deux mois en moyenne (61 jours exactement, contre 48 en 2012). Le spécialiste le plus difficile à consulter reste l’ophtalmologue (117 jours d’attente, contre 104 en 2012). Mais celui dont le délai pour décrocher un rendez-vous s’est le plus allongé, c’est le dermatologue (64 jours d’attente, contre 41 en 2012, soit +23 jours). Sans surprise, c’est en région parisienne, où se concentre le plus grand nombre de praticiens, que les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous chez un médecin spécialiste libéral sont les plus courts. À l’inverse, les quarts nord-ouest et nord-est de l’Hexagone sont les plus affectés : dans ces régions, il faut patienter environ cinq mois avant de pouvoir voir un ophtalmo. (source le progrès)

Pour faire un commentaire sans passer par Facebook, il faut vous inscrire

Vidéos récentes .

Media type
5:06
Hallelujah  a cappella par Pentatonix

Hallelujah a cappella par Pentatonix

Featured
Détails
by Actucity 10 months ago
Media type
3:27
L.E.J - SUMMER 2015

L.E.J - SUMMER 2015

Détails
by Actucity 2 years ago

Plus de vidéos