Pénuries de vaccins notamment ceux des enfants partout en France ! | Adultes | Santé

Pénurie de vaccins sur toute la France

Adultes
Typographie

Pénurie de vaccins plus particulièrement, les vaccins Infanrix Tetra et Quinta ou leur concurrent Pentava sur l'ensemble du

territoire français....Ces vaccins plus disponibles depuis des mois sont destinés aux bébés à partir de 2 mois...Ils contiennent les 3 vaccins obligatoires (DTP : diphtérie, tétanos, poliomyélite), combinés aux composantes de la coqueluche. La pénurie affecte également les vaccins contre la tuberculose (BCG). Dans la région de Castres, les pharmaciens témoignent: «C'est une horreur, lance-t-on du côté de la pharmacie du Cèdre. Cela devient de plus en plus compliqué. Cela dure depuis des mois et nous avons très peu d'informations.» «Encore ce matin, plus de Tetravac Sanofi Pasteur MSD (NDLR : prévention de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche et de la poliomyélite) ni même de Repevax adultes (Sanofi Pasteur), signale la pharmacie Dufiet. Le BCG, cela fait un moment déjà. On nous parle de fin d'année pour un retour à la normale.» Et d'ajouter : «Nous essayons de trouver des solutions avec d'autres vaccins ; c'est compliqué, surtout pour bien respecter le protocole des vaccinations.» «En concertation avec le médecin, on se débrouille tous comme on peut, confirme Fabienne Galilea.»...«Priorix rougeole-oreillons-rubéole, Repvax, Infarix quinta GSK ... et BCG depuis un petit moment : tout fait défaut, indique la pharmacie de la Gare de Castres. Et j'ai des ordonnances en suspend. Les usagers essaient de faire le tout de ville. Mais, la situation devient pénible partout» ...«Chez nous, les vaccins Tetravax, c'est depuis février, précise-t-on au Martinet.Nous proposons l ‘Infarix Hexavalent sur recommandation du Haut conseil de la santé publique (HCSP) ; mais un grand nombre de parents sont réticents : il contient, en plus des composantes diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, et haemophilus influenzae de type b... et la composante hépatite B ! Or de nombreux parents ne souhaitent pas faire vacciner leur enfant contre l'hépatite B.» Même constant d'ailleurs sur ce sujet à Lameilhé. Mais, que les Castrais se rassurent, dans l'attente d'une amélioration nationale - donc locale - il reste bien une solution : le dispensaire. «Bien évidemment, le centre de vaccinations du centre hospitalier, reste la solution notamment pour les cas urgents, fait ainsi justement observer la pharmacie Carnot. (source la dépêche.fr)

Pour faire un commentaire sans passer par Facebook, il faut vous inscrire

Vidéos récentes .

Media type
5:06
Hallelujah  a cappella par Pentatonix

Hallelujah a cappella par Pentatonix

Featured
Détails
by Actucity 3 years ago
Media type
3:27
L.E.J - SUMMER 2015

L.E.J - SUMMER 2015

Détails
by Actucity 5 years ago

Plus de vidéos