Borée ► Le Maar de Borée-Echamps

Sorties Nature
Tools
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Ardèche
Signaler une erreurLa vaporisation de l'eau dans l'espace confiné que représente la cheminée d'alimentation provoque une surpression et une explosion qui pulvérise les roches du conduit et le magma juvénile (magma frais en cours d'ascension). Les débris plus ou moins grossiers sont violemment projetés vers l'extérieur où ils se déposent pour former un anneau de tufs. Le maar est de formation vraisemblablement très récente (quelques centaines de milliers d'années tout au plus), ce qui le rattache au volcanisme du Bas Vivarais, comme le maar de Saint Martial. Le débordement du lac de lave par Echamps a alimenté une coulée dont on retrouve quelques lambeaux dans la vallée de l'Azette, à Bois Lantal, Chanéac.... Après une phase calme l'activité a pris fin par un bref épisode strombolien (alternance de projections et de coulées) à l'origine de quelques petits cônes installés au pourtour du maar. (le Rastillas et le cône appuyé à la phonolite de Pialox , qui a émis une petite coulée vers la Gazeille). Matériaux issus des explosions : roches granitiques, prodotites, cendres, granules, bloc de magma, petites bombes en chou-fleur, scories, pouzzolane,...
Ce maar est un superbe exemple d'une activité volcanique phréatomagmatique. Le fonctionnement se caractérise par une intense activité explosive provoquée par la rencontre du magma chaud en cours d'ascension avec les eaux infiltrées depuis la surface.
Infos pratiques:
Du 01/01 au 31/12.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.boree.fr/
Tèl: 04 75 38 89 78
Plan