Châteauneuf-du-Rhône ► Les îles, lacs préservés

cartes des îles de châteauneuf du Rhône ( photo: Karine Despeysse)

Sorties Nature
Tools
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Drôme
Signaler une erreurCe que les Montiliens appellent l’île du Rhône, est un territoire qui se situe entre le contre canal du Rhône, qui a été réalisé dans les années 60 pour permettre la navigation fluviale, et le cours réel du Rhône. Cette grande bande de terre n’est utilisée par quasiment personne, si ce n’est pour créer des carrières. Les carrières sont aujourd’hui abandonnées, laissant place à de grands lacs. La faune et la flore ont pu se développer en toute tranquillité, pour le plus grand plaisir des pêcheurs et des chasseurs, mais aussi des randonneurs. Le coin est vraiment réputé par les connaisseurs. L'association des îles est composée de L’ACCA de Châteauneuf du Rhône - L’AAPPMA la Gaule Montilienne - la Fédération Pêche 26 avec comme partenaires : la Commune de Châteauneuf du Rhône, la CNR, les carriers DAG Drôme Ardèche qui ont un projet commun de gestion du site, de sa préservation, de la restauration des milieux naturels, de sa valorisation, du respect de la nature, de la transmission des valeurs portés par chacun, ouvert à tous, pour tous, dans le respect de chacun et de l’environnement. Un cahier des charges est créé en partenariat avec le Conservatoire Régional des Espaces Naturels Rhône Alpes. Projet de la Gaule Montilienne : la phase action « pêche » est un projet de restauration, d’aménagement du domaine halieutique du LOT E 16 du Rhône du domaine Public Fluvial. Pour les 4 lacs « nord » : Un lac « carpodrome » destiné à la pêche de la carpe en pêche au coup en « no kill ». Un lac pour une pêche « carnassiers » en no kill. Deux lacs pour une pêche familiale et de découverte. Un important chantier de débroussaillage et d’aération de ce milieu « impénétrable » est nécessaire afin de stopper l’eutrophisation et d’en permettre l’accès. L’étude porte aussi sur la possibilité de la connexion des lacs entre eux. Pour les 6 lacs « sud » : Une pêche « nature » leur sera réservée avec la nécessité d’un éclaircissement de la végétation de bordure, de lutte contre les plantes invasives afin de limiter l’eutrophisation de ces milieux. Pour les 3 lacs communaux : Aménagement de poste de pêche afin de faciliter la pratique du «loisirs pêche» et de protéger la végétation de bordure. Pour l’ensemble de ce domaine halieutique, comme par le passé, des empoissonnements en poissons blancs (carpes, tanches, gardon) et carnassiers (brochets et sandres) seront effectués en décembre de chaque année. La réserve de vie sauvage (RVS) des Deux lacs inaugurée par l’Aspas (association pour la protection des animaux sauvages) en présence du réalisateur Jacques Perrin en 2016, il est en effet le parrain des réserves privées de l’association basée à Crest. C’est une quarantaine d’hectares de zones humides (les deux lacs de la Camuse et Grande Île), qui ont été rendus à la vie sauvage. Sur ces espaces, sont interdits la chasse et la pêche, l’exploitation forestière et agricole, l’élevage, les feux, les dépôts de déchets, le passage de chiens non tenus en laisse et même la cueillette. Il s’agit de laisser la nature s’exprimer sans aucune contrainte humaine.
Des lacs remarquables avec une nature préservée. La tranquillité est au rendez-vous, il est saisissant de se retrouver à la confluence du vrai Rhône et du contre canal du Rhône, sans aucun bruit autre que celui de la faune et de la flore environnante.
Infos pratiques:
Toute l'année.
Plan