Habère-Poche ► La tourbière des Moises

La Tourbière des Moises ( photo: OT ADL)

Sorties Nature
Tools
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Haute-Savoie
Signaler une erreurCelui qui occupait la Vallée Verte, en disparaissant, a laissé sur ce col une importante couche d’argile où un marais s’est installé. Petit à petit, ce marais a été colonisé par la végétation qui, au bout de plusieurs milliers d’années, constitue ce milieu de vie si particulier qu’est une tourbière. En observant cet endroit, c’est un peu comme si vous aviez fait un voyage dans le nord de l’Europe, tout près du Cercle Arctique. Au fil du temps, les sphaignes (une sorte de mousse caractéristique des tourbières) se sont accumulées sur une épaisseur d’environ quatre mètres. Sur ce radeau végétal qui fonctionne comme une grosse éponge, les plantes et les animaux ont du s’adapter. C’est cette adaptation qui fait des tourbières des milieux uniques, très importants pour la biodiversité et la régulation de l’eau. Un milieu qu’il ne faut pas piétiner.
Tout a commencé à la fin de la dernière grande glaciation, il y a environ 10 000 ans. Les glaciers qui recouvraient l’ensemble des Alpes ont fondu et se sont retirés tout en haut des plus hautes montagnes.
Infos pratiques:
Toute l'année : ouvert tous les jours.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tèl: 04 50 39 54 46
Plan