Tullins Fures: L'Everest pour un Tullinois

Julien Goyer , cap sur l'Everest!

De vous à moi
Tools
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Julien Goyer. Un jeune licencié du club tullinois des coureurs du monde en Isère (CMI). Et un défi. Cap sur l'Everest. Sa semaine, c'est ce mardi qu'elle a commencé. Avec une course à étapes au Népal. Traversant la région de l'Everest et reliant la ville de Jiri à la ville de LUkla. Un exploit. Un défi physique. Au programme, 300 km de parcours cumulant 20 000 m de dénivelé (plus de 4 fois le Mont Blanc)...

Et sur son dos, un équipement! Un sac à dos de 30 L contenant réserve d'eau, gels énergétiques, vivres, vêtements chauds, lampe frontale, couverture de survis, bonnet, gants....Et ses pieds... Des pieds de yacks pour pouvoir avancer. Les étapes? 14. En 18 jours. Et l'occasion de partager. De partager avec la population. De découvrir. Plein de découvertes. mais aussi un voyage à vocation humanitaire. C'est sous la houlette de Dawa Sherpa, coureur d'origine népalaise et très connu du monde des coureurs, que se mettent en place des actions en faveur de ce pays. Notamment pour les enfants. Et tous les participants sont associés à l'action. Bien sûr, Julien a suivi une préparation. Méthodique. Randonnées au printemps, entraînements en haute montagne l'été, très longues courses, comme le grand Raid de Savoie et ses 73 km. Le défi de l'Oisans, avec ses 200 km dans le massif. Il y a encore, l'Ultra Trail du Mont Blanc (100km). Mais aussi l'étude du matériel, la recherche de partenaires, la diététique...Un petit mot de Julien peut-être? "Les derniers jours s'annoncent durs avec une succession de sommets dépassant les 4000 m d'altitude! Dont le point culminant du Gyazumba à 5500 m d'altitude. Avant de redescendre au camp de base de l'Everest à 5364 m!" Mais Julien est sous surveillance. Une équipe médicale suivra l'épreuve...

Lire aussi  dans la rubrique portrait

Ou encore...