Japon: Des centrales nucléaires ébranlées par un séisme

Monde
Tools
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Ce jeudi soir dans le sud-ouest du Japon, préfecture de Kumamoto, où se trouvent plusieurs centrales nucléaires, un "fort" tremblement de terre de

magnitude 6,4 s’est produit, selon l’agence de météorologie japonaise, qui a exclut tout risque de tsunami. Selon la chaîne NHK, les secousses ont été très fortes, autant voire plus que le 11 mars 2011. Des dégâts ont déjà été recensés, comme des vitres cassées, mais encore peu d’informations étaient disponibles en début ce d'après-midi jeudi, excepté que des centrales nucléaires sont dans la zone du séisme... La compagnie d’électricité de la région n’a pas signalé d’anomalie dans l’immédiat. Ce n’est pas un séisme de magnitude équivalente à celle du tremblement de terre à l’origine d’un raz-de-marée il y a cinq ans (qui était supérieure à 9), mais cette fois l’épicentre était au centre de l’île de Kyushu et l’hypocentre situé à seulement 10 km de profondeur. "Il faut être très vigilant car des répliques importantes peuvent se produire dans les heures à venir", a insisté un sismologue de l’université de Tokyo. La NHK a diffusé d’impressionnantes images des secousses, grâce à ses caméras qui se déclenchent automatiquement dans ces circonstances. Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus de 20% des séismes les plus forts recensés sur Terre. (source le JSL)

Pin It