Covid19: Médicaments, vaccins, immunité, le point

Santé
Tools
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La course aux médicaments et aux vaccins contre le covid19 est désormais lancée avec âpreté dans le monde entier, chaque groupe pharmaceutique n'hésitant pas à déclarer des résultats encore peu probants.

Mais afin de mieux comprendre pourquoi ces informations superficielles émergent tous azimuts dans les médias, cherchons plutôt l'aspect financier qui en est le fil conducteur.

Les traitements au COVID19

Les communiqués sur le Remdivisir du groupe pharmaceutique Américain Gilead en sont la preuve concrète. Les premières enquêtes à l'issu positive du vaste essai clinique sur le médicament ont permis de multiplier les annonces dans les médias et obtenir une envolée significative des actions du groupe sur les marchés boursiers. Toutefois, l'antiviral inclus dans un essai clinique non seulement en France mais aussi à l'étranger, n'aurait pas amélioré la santé des patients atteints de Covid19, selon le bilan d'un de ces essais en Chine. Hors la publication de ces conclusions aurait été publiée par inadvertance et aurait, au final, été également conclus trop rapidement. En effet, l'étude, faute de patients, aurait été arrêtée trop tôt pour obtenir des statistiques significatives. Poursuivons l'aventure de cet antiviral....Suite à d'autres essais cliniques concluants cette fois ci et publiés les jours suivants, le groupe pharmaceutique Américain serait finalement en discussion avec des laboratoires concernant la production du Remdivisir contre le covid19 pour l'Europe, l'Asie, et les pays en voie de développement jusqu'à au moins 2022. Ce groupe pharmaceutique a en effet reçu le feu vert d'urgence de la part de la FDA, l'agence américaine du médicament, pour le traitement de ce coronavirus. Pour l'heure, il ne s'agirait que d'une utilisation dans les hôpitaux et pour les cas sévères du Covid19. Parmi d'autres informations, on découvre que l'antiviral expérimental accélérerait la guérison des patients.... de quelques jours....

Passons au Tocilizumab...Voici un autre candidat sérieux et qui vient de faire ses preuves mais encore une fois, avec prudence. Il s'agit d'un médicament utile uniquement pour les formes graves du virus. A ne pas mettre de côté, puisque celui-ci permettrait de diminuer le nombre de patients dans les services de réanimation "hyper" chargés des hôpitaux ainsi que l'utilisation des appareils respiratoires manquants. Encore à l'étude, d'autres essais cliniques sont en attente pour confirmer le bien fondé de ces dires déjà repris en masse par les médias. Ainsi, conclut-on dans les médias sur : " les premières observations sont encourageantes". Et pour plus de détails, sachez que cet anticorps déjà indiqué en France dans le traitement des polyarthrites rhumatoïdes, la maladie de Horton, l'artérite à cellules géantes etc.... bloque les inflammations et aurait permis à de nombreux patients de guérir. Le principe actif se présente sous forme d'injection par voie intraveineuse. Faisons ensuite l'impasse sur la chloroquine, dont tout le monde a entendu parlé...

L'espoir des vaccins

Un espoir du côté des vaccins, au Royaume Uni, avec l'université d'Oxford ...Ce vaccin expérimental tendrement nommé, chAdOx1nCoV-19 a démarré une production et espère un million de doses d'ici septembre, alors que les essais cliniques commencent à peine...Selon l'université, le vaccin a de très grande chance (près de 80%) de fonctionner contre le covid19. A noter toutefois, que ce vaccin s'avère inefficace contre les formes sévères de la maladie. Il permettrait d'immuniser un pourcentage élevé de la population mondiale, et stopperait la pandémie. Quant à la chine, un autre possible vaccin y est déjà fabriqué à grande échelle...Un laboratoire au nord de Pékin, détient effectivement un vaccin, le Coronovac, qui n'a pas encore fait ses preuves mais dont le groupe pharmaceutique privé est prêt à produire 100 millions de doses par an. Pour information, des résultats encourageants auraient été obtenus sur le singe avant que ces doses ne soient administrées à 144 volontaires mi avril. Le groupe chinois Sinovac espère avoir des résultats dans le cadre des essais 1 et 2, d'ici fin juin....Histoire de savoir si le produit n'est pas dangereux pour l'homme...Puis c'est en phase trois, plus tard donc, qu'il sera déclaré, ou pas, efficace. Mais à présent que la pandémie est sous contrôle en chine et que les cas diminuent, le groupe devra se tourner vers l'étranger pour tester des patients atteints du covid19. Précisons que l'essai en phase 3 comprend plusieurs milliers de personnes....Passons rapidement sur  le traitement Malgache et son traitement curatif à base d'Artemisia, actuellement vanté à travers des pays d'Afrique de l'ouest et du centre, malgré les réticences de l'OMS. Le bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Afrique a effectivement suggéré que de nouvelles thérapies à base de pharmacopée traditionnelle contre le virus soient d'abord rigoureusement testées avant des essais à grande échelle ....comme à Madagascar. Cependant, gardons le meilleur pour la fin....Un vaccin déjà testé sur un groupe d'humains volontaires, d'abord en Allemagne, puis aux Etats unis. Il s'agit d'un vaccin du laboratoire allemand BioNTech qui s'est allié à deux importants groupes pharmaceutiques, l'un Chinois, Fosun, l'autre américain, Pfizer. Si l'essai est positif, un second groupe de personnes plus âgé et à risque bénéficiera du vaccin expérimental...En résumé, s'il faut des années pour homologuer un vaccin, la pandémie au covid19 en a décidé autrement. Ainsi dans l'hypothèse où la sécurité et l'efficacité de ce vaccin qui, en résumé, stimule l'immunité, serait prouvé grâce aux essais pratiqués en urgence, la production devrait suivre au plus vite. Le président Trump aurait même évoqué la possibilité d'un vaccin d'ici la fin 2020....Et d'ici combien de temps en Europe?

Lire aussi : Covid19, coronavirus, pandémie et manque d'anticipation